*grognement*

Je suis énervée.

Depuis hier, je suis énervée après tout ce qui me passe sous le nez qui est un temps soit peu énervant. J’ai insulté ma connexion internet, mon ordinateur, mon chat, des twittos que je connaissais pas, des journalistes, des américains, des homophobes, des cons… J’ai même fait un post pour râler sur les gamines qui râlent sur Taylor Swift, alors que comme chacun sait, je n’en ai globalement rien à branler, de Taylor Swift (mais j’aime bien ses fringues, quand même).

Pourtant, ce n’est même pas moi qui me suis pris la réflexion dont j’entendais le fantôme à chaque mini-crise d’énervement (ce qui m’énervait encore un peu plus à chaque fois).

Sans vouloir stigmatiser personne, j’avais envie d’en parler mais aussi de partager mon opinion.

Je trouve que non, la blague « Ben t’as tes règles ou quoi? » n’est pas plus drôle dite par une femme.

Vous me direz peut-être tout ou partie de « Oui mais entre copines, c’est rien, faut prendre ça au second degré, on est dans le même bateau, blablabla. ».
C’est vrai que lorsqu’une copine est sur les nerfs, la meilleure façon de la calmer c’est de minimiser l’importance de sa colère (SARCASME). Parce que oui, cette « plaisanterie » n’est rien d’autre qu’une façon déplacée et condescendante de dire que l’autre s’énerve pour rien, parce qu’on estime soi-même que c’est « rien ».
La colère n’est jamais « rien ». Elle est peut-être exagérée, déplacée, ou autre chose, mais elle est là. Il n’y a rien de plus énervant que quelqu’un qui vous dit de ne pas vous énerver « pour rien ». La rationalité, c’est pour les robots. On est des humains, on accumule des émotions et on agit en conséquence. Si un truc est énervant, j’estime que le plus important est de sortir ça de sa poitrine dès que possible, en particulier quand ça ne blesse personne. Parfois ça donne des discussions animées pour des choses qui ne sont pas vitales, et alors ? Tant qu’on n’en vient pas aux mains et qu’on reste corrects, où est le problème ? Faut vider les soupapes de temps à autre, mieux vaut que ce soit fait de façon un peu exagérée sur un truc pas important que, plus tard, très exagéré sur un truc important.

D’autre part, on peut être en colère de façon plus ou moins irrationnelle pour d’autres raisons que ses règles ou son SPM. La fatigue, la déprime, la colère envers autre chose, c’est juste ce qui me vient directement à l’esprit, mais c’est déjà pas mal.

Donc voilà, vous me faites chier avec vos conneries, et pourtant j’ai pas mes règles, donc arrêtez de dire de la merde et pensez à ce que vous tweetez/textotez/e-mailez et à qui vous le dites avant de cliquer sur envoyer, MERDE.

2 réflexions sur “*grognement*

  1. Que je suis d’accord… je déteste qd mon collègue me dit ca quand je m’énerve. Je suis du genre à m’énerver facilement, je suis soupe-au-lait comme on dit et je l’assume et NON je n’ai pas mes règles 31j sur 31j d’un mois…
    Je comprends donc très bien ton coup de gueule !

Ajouter son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s