Bubble party

Encore une fois je vais blablater sur les comics, donc vous êtes prévenus. Je préviens aussi que comme je suis une newbie, je vous parle de ça tranquilou, sans me prendre la tête et j’espère sans prendre la vôtre non plus. Je fais juste part de mes impressions pendant ma découverte de ce monde merveilleux qu’est le DCU.

J’ai mis à jour ma masterlist perso, étant donné que j’ai commencé plusieurs en attendant celles déjà entamées, et j’ai eu plusieurs bonnes surprises ces derniers temps, donc je voulais partager et pourquoi pas, vous les faire lire aussi.

Je commence par Suicide Squad. Pour l’instant, je ne vais pas dire que je suis une grande fan de ce titre, mais il a plusieurs avantages notamment celui-ci : les héros sont des « méchants », sortis de prison pour des missions spéciales au sein de la Task Force X, menacés d’exploser s’ils font un pas de travers. Aucune vie n’est indispensable, ils peuvent tous mourir à tout moment, y compris tués par Deadshot, le tueur d’élite qui est un peu le chef naturel de la meute. Déjà deux morts, d’ailleurs (ou trois, je ne sais plus ><). L’autre avantage, c’est Harley Quinn.
Je ne sais plus si j’en ai déjà parlé, mais Harley Quinn était ma deuxième préférée quand j’étais petite. Je l’apprécie beaucoup. Je la kiffe. Seulement, elle passe souvent pour une demeurée, alors qu’avant que le Joker ne bouleverse sa vie et son cerveau, elle était psychiatre. Donc, elle est peut-être (façon de parler, c’est sûr qu’elle l’est) complètement cinglée, mais elle n’est pas stupide. J’ai donc été ravie d’apprendre que les gens qui ont Suicide Squad entre les mains à l’heure actuelle n’ont pas oublié ce « détail » et vont en prendre compte.On a déjà eu droit à une piqûre de rappel à ce sujet dans le #3, Harley Quinn aime s’amuser et faire l’andouille, ça ne veut pas dire qu’elle a le QI d’une nouille (note la rime)(en alexandrins, bordel, je suis poète). Le #4 est relativement calme, mais il annonce a priori des choses très intéressantes. Badass Harley is coming.

Wonder Woman #2J’ai également commencé Wonder Woman. Enfin. Je ne sais pas pourquoi j’avais cette petite réticence. Si. Je la pensais très semblable à Superman (et je n’aime pas trop Superman). Après l’avoir croisée dans Superman/Batman (dont je reparlerai), je me suis soudainement lancée, et j’ai lu les trois numéros d’un coup.
Je n’avais pas du tout réalisé que les intrigues de Wonder Woman comporteraient autant de mythologie (ou plus exactement, de références à la mythologie). Et j’adore. J’aime le côté très humain donné aux dieux et déesses que l’on croise. Je ne sais pas comment seront les autres, mais je suis très optimiste.
Côté synopsis, c’est simple. Zeus a ensemencé (lol) une jeune femme (Sous quelle forme, me demanderez-vous ? On a deux ou trois possibilités qui changent des formes connues de Zeus :mrgreen:). Héra est furieuse et veut tuer cette jeune femme (NORMAL)(You don’t mess with Hera, bitch). Diana (aka Wonder Woman) se retrouve par hasard à sauver cette jeune femme et veut continuer à la protéger, donc Héra veut tuer Wonder Woman, et au passage toutes ses copines amazones (NORMAL). C’est la fille d’Héra (je sais plus trop laquelle, vous m’excuserez) qui est envoyée au charbon, et après un affrontement un peu spécial, elle tape la discute à Diana. MAIS, Héra ignore une chose que sa fille sait au sujet de Wonder Woman (qui est prétendûment la fille de l’Amazone-en-chef Hippolyta et de personne d’autre). Mais ça, je vous le dirai pas, vous n’avez qu’à lire.

Huntress #2Et pour aujourd’hui, je vais finir avec Huntress, une mini-série en 6 numéros.
Pour être honnête, j’ai le sentiment que mon amour pour Huntress est subjectif. Je vous explique. La plus connue des versions de Huntress était la fille de Bruce Wayne et Selina Kyle, Helena Wayne. Elle venait du futur. J’en saurai bientôt plus sur cette intrigue puisque je vais me plonger dans les archives du personnage. Ensuite, en jetant un coup d’oeil à cette couverture, vous constaterez tout de suite que sa couleur, c’est le violet. Encore un bon point subjectif. Oh et son arme fétiche, c’est l’arbalète. J’aime bien.
Cette Huntress là s’appelle Helena Bertinelli, apparemment (je dis apparemment parce qu’on n’est jamais sûr de rien). Elle est sur un gros dossier en Italie, pays européen corrompu s’il en est, où sont trafiquées des jeunes femmes venues d’un pays du Moyen-Orient où un dictateur s’apprête à passer le pouvoir à un de ses fils pour faire plaisir aux pays occidentaux et faire comme si le printemps arabe était efficace.
En plus des choses totalement subjectives citées au départ, j’ai beaucoup aimé le dessin de Marcus To, que je trouve à la fois doux et dynamique.

Pour voir un peu où j’en suis avec les comics, vous pouvez cliquoter ici. Je dois rajouter les vieilles choses que j’ai lues qui sont regroupées en romans graphiques, par exemple The Killing Joke (au hasard). Et si je vous ai donné envie, je vous invite à aller .

Si vous voulez, je peux faire un article spécial sur le Christmas special de Batman, intitulé Noël. Et non pas Christmas. Je vous dis ça parce que j’ai mis un certain temps à percuter que c’était du français alors que c’était en anglais. Bon. Tout le monde a ses minutes blonde. Cela étant dit, je suis intriguée par la présence d’un titre français, sans nul doute justifié par l’histoire que je découvrirai pendant mes vacances en Bretagne.

3 réflexions sur “Bubble party

  1. Tu adore Harley? Je trouve ça génial, moi ma méchante préf’ de Batman c’est Poison Ivy, sa bestah: Coïncidence? Je ne crois pas! En tous cas, tu m’as totalement donné envie de me tourner un peu vers d’autres comics que X-men (même si c’est toujours number 1 dans mon <3, TMTC), genre wonderwoman… Tu les trouves chez n'importe quel buraliste ou dans des librairies spécialisées?

    1. Panini comics est « un peu » en décalage, donc je les trouve autrement que dans la vraie vie, même si j’en achète aussi en vrai. Au Relay (celui du hall d’entrée pour la gare qui nous intéresse), y’a pas mal de comics. Et en France, c’est souvent bimensuel, ce qui me gêne un peu, parce qu’en 2 mois, j’ai le temps d’oublier que j’attends la suite ;o. Sinon, il y a les librairies pour les reliés, pour plus de bonheur d’un coup (et moins de sous d’un coup).
      Si tu veux je te prêterai Songs of the Sirens la prochaine fois qu’on se voit, c’est avec Poison Ivy, Harley, et Catwoman, et elles sont en coloc (par contre, je crois que c’est le volume 2 que j’ai, je l’ai acheté sur un coup de coeur/tête à Forbidden Planet à Birmingham (oui bon, info inutile, mais j’aime bien m’en rappeler)(Rhaa Forbidden Planet *.*).

  2. Wonder Woman et son univers Mythologique je le trouve à la fois sympa et un peu « craignos » . Je ne saurais pas l’expliquer moi même, j’aime bien WW, mais le mélange Made in USA et « allons en Olympe » est trop fort à mon goût. ^^;;;
    Harley c’est vrai que ce personnage a du potentiel mais n’est jamais correctement (ou en tout cas jusqu’à maintenant) exploité comme il faut.
    *Vive Poison Ivy!!!*
    Huntress me plait bien notamment depuis que je l’ai découverte dans la ligue des Justicier. Mais elle ne fait pas encore partit de mes objectifs « découvertes ».

Ajouter son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s