The Mortal Instruments (La Cité des Ténèbres), tomes 1 à 3

de Cassandra Clare

Un petit post pour conseiller cette série de livres géniaux ! (cette phrase contient un mensonge) Garanti sans spoilers.

The Mortal Instruments (La Cité des Ténèbres, en VF) est une série de six livres d’urban fantasy qui se déroule à New York, de nos jours.Pour l’instant 4 tomes sont parus : City of Bones (La Coupe Mortelle) ; City of Ashes (L’Epée Mortelle) ; City of Glass (Le Miroir Mortel) et City of Fallen Angels (pas encore paru en VF).Les trois premiers tomes forment une trilogie, je n’ai pas encore commencé le tome 4 encore. J’avais besoin d’une pause.

Pourquoi c’est bien ?

  • C’est de l’urban fantasy. C’est un argument en soi, non ? Surtout fantasy. Démons, vampires, loups-garou, sorciers, runes, etc.
  • Les personnages sont intéressants et réalistes, même si au début on en doute, leur passé/entourage/environnement explique leur personnalité. Ils évoluent d’une façon plausible par rapports aux évènements.
  • Un des personnages principaux est gay et c’est assez rare pour être noté (et il n’est pas le seul à l’être, donc on évite le côté « minorité représentée : check »).
  • C’est agréable de lire un bouquin où on vous donne les moyens de réfléchir pour comprendre, où il y a des indices à glaner qui vous permettent de deviner certaines choses, ou de se poser des questions. Cassandra Clare fait visiblement attention à tout et tout s’imbrique parfaitement.
  • Pas de bisounours en vue. Du sang, des mensonges, des vilains mots (pas forcément écrits en toutes lettres, faut pas exagérer, mais ils sont là), des morts. Des trahisons. J’allais oublier ;o mais putain, des Trahisons. Bien que sans nommer personne, je suis toujours pas convaincue que cette Trahison à laquelle je pense soit vraiment aussi énorme qu’on le croit. Y’a quelque chose qui cloche (rien à voir bien sûr avec le fait que ce soit un des personnages avec lequel j’ai accroché très vite). En éditant le billet après avoir lu CoG, j’ai envie de répéter : des morts. Et de dire que j’avais raison à propos de la Trahison *.* *sobs*.
  • C’est drôle. Vraiment. Je sais que Kraagenskull s’est inquiété de ce fait hier/cette nuit à cause de mes tweets de cinglée (la fin du précédent tiret aide pas non plus), mais si si, c’est vraiment drôle. Et Cassandra Clare a ce talent supplémentaire de placer ses répliques drôles à des moments très bien choisis. Parfois ça vous oblige à recommencer à respirer, par exemple.

Comme Filipa l’été dernier, je pourrai continuer encore longtemps, mais je finirais par spoiler.

Vous pouvez jeter un oeil sur mon Tumblr [lien] pour voir quelques répliques, normalement y’a pas de spoiler. Et le lien mène directement vers le tag concerné.

Je voulais développer un peu sur les personnages mais j’ai du mal. Je parle que de ceux qu’on rencontre dans le tome 1, sinon je vais mqoerfivngui ;o. Voilà. Bon. Excusez moi, je pensais à quelqu’un en particulier.

Commençons par Jace puisque bon… Regardons les choses en face, je suis une fille sans tendances lesbiennes jusque là et même s’il est blond, il est canon. Et drôle. Et légèrement asocial. Le pauvre biquet (Kraagenskull, chut) a ses raisons. Et en plus on lui en rajoute. Mais je vous le dis tout de suite, il est pas du genre à se plaindre. Il peut être aussi bête qu’un ado de 17 ans (son âge), mais chez les Shadowhunters, on mûrit plus vite, surtout lui.
Il me perturbe un peu, je ne sais comment qualifier les sentiments qu’il éveille en moi. Ou plutôt si, mais ça dépend des moments. Parfois j’avais envie de le prendre dans mes bras ou de l’engueuler comme le ferait une grande soeur, parfois, on est entre nous, je peux vous le dire, c’était plus de l’ordre du gnisage et du craquage (ma soeur a 17 ans, voyez mon léger embarras). La majorité de mes répliques préférées, c’est Jace. Je suis donc très partagée et à l’heure actuelle légèrement perturbée mais 1) je l’adore, quoi qu’il arrive ; 2) euh… LOL ?

Je passe à Luke. Alors avec Luke c’est beaucoup plus simple hein. *câlincoeursarcencielhiiii*
Luke est beau, sage tel le sage, et il a des lunettes. Et d’autres choses que je ne ne peux pas dire sans spoiler. Il est fort aussi. Il est libraire. Il est attentionné. Personnellement je cherche encore la faille. Evidemment comme tout homme parfait, il y a un truc qui fait que « ben non ma pauvre Selena, toi et moi ça va pas être possible » (en plus du fait d’être fictif, je veux dire ;o).

Comme j’hésite entre Simon et Alec, je passe à Clary.
En fait, non, je sais pas quoi dire. En tout cas c’est pas une héroïne cucul. Quand elle fait des trucs héroïques on comprend pourquoi, et parfois, elle faits des trucs héroïques très cons. Mais bon, elle a 16 ans. Comme dirait Luke (en italique dans le texte) « Teenagers ! »… Je le précise à l’attention d’Etoile, Clary dessine.

Geeky Simon. J’ai pas mis longtemps à le trouver sympa, en revanche j’ai mis plus longtemps à vraiment m’attacher à lui. Je préfère le Simon post-biiiiiip (Brigade Anti-Spoiler). Je peux pas du tout en dire plus, sinon y’en a qui vont deviner ce qui se cache sous la censure de la BAS. En tout cas, j’aime comme il a pris confiance en lui au cours des évènements et qu’on puisse enfin profiter de son humour ravageur plus souvent (notamment cette blague sur le vampire juif)(ok, c’est dans le 1er tome, mais elle est tellement bonne il fallait que je l’évoque). Ah et sa déclaration d’amour rêvée, je suis juste fan. En tout cas, je le veux bien comme meilleur ami aussi *.* (je sais qu’on dirait pas, mais je me suis pas autant identifiée à Clary que ça en a l’air, je tiens à le préciser ><). Celles qui ont lu TMI, la question « Qui devrait-il choisir à la fin du tome 3 ? » peut constituer un sujet de débat.

Aleeeec,  alors Alec je le rapproche beaucoup d’Artemis Fowl, mais en y réfléchissant je ne sais pas pourquoi.
Alec a 18 ans. C’est le grand frère du petit groupe qui se forme et il peut être le plus sage. Peut. Il est timide et pendant un certain temps, on l’entend pas beaucoup. Il est pas très amical envers Clary et on devine assez rapidement pourquoi. Mais sous cette carapace se cache Alec-chou dont la vie va être bouleversée (lol) avec toute cette aventure. Comme tout le monde, ajouterais-je précipitamment, mais je parle de licornes et d’arc-en ciels, là. Je me souviens pas pourquoi je me suis si vite attachée à lui étant donné qu’il apparaît assez froid, mais une chose est sûre, je l’ai pas regretté une seconde.

Isabelle est la petite soeur d’Alec et elle a 16 ans, tout comme Clary. Isabelle est une amazone. Elle n’a pas eu l’habitude d’avoir des copines, et elle apparaît également comme froide au premier abord, mais froide extravertie, si je puis dire. Isabelle aime les vêtements et les talons hauts (même si elle déjà grande et que ça la gonfle un peu). Et elle aime plaire aux garçons, incidemment. Je l’aime beaucoup. C’est un peu le même genre de personnage que Ginny Weasley, mais on la découvre dans l’autre sens.

Ceux qui savent l’importance qu’ont les Harry Potter dans ma vie comprendront l’étendue de mon amour pour The Mortal Instruments lorsque je dirai que je les place tout près dans ma tête. (Pas à égalité, parce que Sirius, parce que Fred, mais pas loin, vraiment).

Le reste est un peu plus personnel, mais là où JKR m’avait fait prendre mon stylo et commencer à écrire, Cassandra Clare m’a donné du courage. Elle me donne envie d’aller au bout, et de pas penser à « ah oui mais si je fais ça, on va croire que ça vient de tel livre, et si je fais ça, c’est trop ». Bon ok le « c’est trop », est parfois une bonne chose, mais pas tout le temps. Elle m’aide à me rappeler que j’écris dans le but d’être lue et pas juste pour écrire, parce que c’est ce que je veux (pas pour tout ce que j’écris, mais en l’occurence deux de mes projets, je veux les publier).

C’est terriblement frustrant, j’ai envie de dire tellement de choses et de connaître vos avis sur certains personnages et plein de trucs mais c’est vraiment trop spoiler. Enfin si vous êtes disposé(e) à lire et à me répondre, vous avez de quoi me joindre.
En tout rarement un livre m’a autant épuisée. Vraiment. Comme je le disais à Filipa, (je commence à en avoir marre moi-même de toujours ramener à HP mais je m’expliquerai mieux là-dessus), je trouve que les trois tomes sont aussi « durs » à lire que les fins de tome concoctés par JKR, les derniers chapitres, vous savez, ceux où tout d’un coup tout s’accélèrent et vous ne pouvez pas lâcher votre livre, ceux que vous lisez les yeux écarquillés et éventuellement humides/embués/inondés, ceux où vous réalisez que vos articulations sont blanches tellement vous agrippez votre livre, ceux qui vous rendent semi-hystérique quand deux personnages shippés ont une interaction romantique… Ben c’est comme ça avec Cassandra Clare, mais pendant les 2/3 du livre. Et donc encore plus à la fin. J’ai eu du mal à lire City of Glass après un certain point. Pas parce que je ne voulais pas, encore maintenant, je suis pas sûre des raisons, mais ça s’approche plus de l’overdose qu’autre chose. J’ai continué quand même, lentement mais sûrement.  Ce que je veux dire, c’est que c’est tellement bourré d’émotions – positives ET négatives – et de sensations qu’on peut parfois avoir besoin de respirer. Je pense que je ne suis pas la seule à m’être retrouvée la gorge si serrée que j’ai dû poser mon livre et ouvrir la fenêtre pour respirer de l’air frais, ou à avoir la nausée, ou à me recroqueviller comme une gamine de 5 ans, ou à imaginer la mort par coups violents d’un personnage. J’ai aussi eu des fou rire, des sourires plus larges que le visages et bien évidemment une bonne dose de « Hiiiiiiii ».

Bref, lisez-moi ça et on en reparle, c’est pas le tout mais j’ai un roman à continuer. *sort*

4 réflexions sur “The Mortal Instruments (La Cité des Ténèbres), tomes 1 à 3

  1. J’ai pas tout lu parce que même si tu ne spoiles pas je veux pas en savoir trop, amazon m’a méchamment tentée en me montrant un coffret des 3 premiers bouquins en anglais pour 20€… du coup tu penses bien que j’ai validé le panier xD
    Je devrais les recevoir d’ici ce weekend, mais par contre je ne sais pas si je vais commencer de suite… mais bientôt !

  2. Je savais que j’avais fait le bon choix en t’envoyant celui-là ! Et bien évidemment, je te plussoie sur de nombreux points.
    Surtout concernant les personnages en fait. J’ai moi aussi aimé Alec dès le premier regard. Par contre, moi c’est plus à Mitchell qu’il me fait penser ^^ Ça doit être son côté grand frère protecteur sans doute. (et il est trop chou avec M. <3)
    Et pour Clary, je suis comme toi. Je l'aime vraiment beaucoup, mais je ne me suis pas vraiment identifié à elle. Mais ça ne m'a pas empêché d'avoir mal pour elle dans les pires moments.

    Et oui, cette série est épuisante et nous mets les nerfs à vifs. Mais c'est ce qui la rend si géniale : elle nous fait ressentir des choses. Et même s'il y a énormément de livres du genre qui sortent, rares sont ceux qui nous fait éprouver autant de choses à la fois.

Ajouter son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s