Harry Potter et la Soeur de son Meilleur Ami

 

Une fois de plus, je suis en retard alors que j’ai fini le livre il y a fort fort longtemps dans une galaxie fort fort lointaine. J’avais écrit mon billet (sur papier) presque à temps, mais il a fallu le taper, et là c’est une autre paire de manches. Ensuite je suis partie en week-end et ensuite j’étais malade et fatiguée (ce qui est toujours le cas mais moins).

Cette relecture a été très plaisante, je me suis bien fendue la poire. Je ne l’avais lu qu’une seule fois dans chaque langue donc j’ai (re)découvert plein de choses. Je ne saurais pas vous dire quoi exactement (c’est ça l’inconvénient d’être en avance et de ne pas écrire ses billets juste après la lecture), en général ce sont des choses « pas très importantes ».

Ce que je retiens maintenant de ce tome, c’est ce côté « calme avant la tempête ». Cette année, Ron, Hermione et Harry sont trois ados. Pour de vrai. Avec tout ce que ça implique de bêtise(s).

Sinon, pour le fun, on pourrait s’interroger sur le pourquoi de l’obsession de Harry pour Draco… Mais cela ne nous regarde pas. En plus il y a Ginny, peut-être est-il déchiré entre ses deux passions. Mais cela ne nous regarde pas.

Tout ça pour dire que oui, les histoires de sentiments sont plus importantes dans ce tome et non seulement ça ne me gêne pas, mais en plus je trouve ça normal. J’allais faire référence à l’épisode 5×17 de Supernatural, où les mariages augmentent considérablement dans un bled, because Apocalypse imminente, mais Molly évoque aussi ce type de réactions en parlant à Bill, il me semble (Je pensais à Bulle en même temps qu’à Bill et j’allais écrire Bille :D). Quand on risque tous la mort, on veut se rapprocher de ceux qu’on aime, précipiter les choses dans l’espoir de vivre un condensé de vie « normale » ou de la vie dont on rêvait.

A propos de Dumby, il s’est effectué un changement important dans ma façon de voir sa mort. La première fois, j’ai été choquée, très choquée, mais pas sur la durée, ce qui fait que dans la vie de tous les jours, je ne suis pas spécialement affectée par sa mort. Mais la relecture des autres tomes conjuguée à l’écriture de deux fanfics se déroulant dans les 70’s m’a encore davantage « rapprochée » des Maraudeurs. Et, de par le fait – j’en viens au fait – C’est à travers Remus que la mort d’Albus m’a touchée. J’étais surtout triste qu’il soit triste, et triste qu’il souffre. Pensez-donc, dans la fanfic dans laquelle je me suis le plus investie ces derniers temps (tout est relatif, on parle du moment où je lisais), Remus est le meilleur ami de l’héroïne. Du coup j’ai réfléchi à la place qu’occupait Albus dans la vie de Remus.

On ne sait pas trop ce qu’il est advenu aux parents de Remus (à moins que j’aie oublié), mais Albus a clairement une influence digne d’un père sur lui, voire plus, puisque le Remus ado est déjà/toujours reconnaissant, alors qu’un ado est rarement reconnaissant envers son père. Adulte, il redoute encore de décevoir Dumby. Il lui fait une confiance aveugle et n’ouvre les yeux qu’à sa mort en songeant que Dumby peut éventuellement avoir tort, en l’occurrence la question se pose à propos de Severus et ce n’est pas la réponse qui m’intéresse ici. La relation entre Remus et Albus peut faire penser à celle qui lie Harry à Albus, mais Harry a toujours été plus critique à son égard, dès sa première année. Là encore (ou plutôt « déjà ») il s’agissait de Severus. Remus a presque déifié Albus, et sa mort est d’autant plus terrible pour lui. Je ne me souviens pas des quelques mots par lesquels passe la réaction de Remus, mais on sent vraiment de la détresse. Et Remus qui ressent une telle détresse, ben j’aime pas ça *_*.

(Bon et puis c’est mon parrain et j’ai toujours été protectrice envers lui *.*)(Tais-toi Mélusine. Je suis un peu schizo mais ne faites pas attention )


8 réflexions sur “Harry Potter et la Soeur de son Meilleur Ami

  1. J’aime beaucoup ta suggestion d’explication pour l’obsession d’Harry sur Draco ^^
    On ne sait effectivement pas ce que sont devenus les parents de Lupin, ils devaient en tout cas être vivant à l’époque de Poudlard, puisque c’est seulement Sirius qui squatte chez James pendant l’été.

    1. Voui, mais c’est étrange qu’on en sache pas un petit peu plus, on en sait juste assez pour se dire qu’il y aurait de quoi creuser. Cela dit on pourrait dire ça pour quasiment tous les personnages secondaires, tertiaires etc. je pense ^^.

      1. je serais tentée dire qu’il fait partie des tertiaires vu le peu qu’on sait sur lui, alors que pour Sirius et Rogue, on finit par en savoir suffisamment sur eux, mais ce que je trouve bizarre, c’est que mis à part Tonk, tous les autres adultes de l’histoire ne semble pas avoir de parents vivants. Le plus incroyable étant James, car on sait que ses parents sont vivants à l’époque de Poudlard, mais ils ont dû mourir ensuite, parce qu’Harry n’a finalement pas de grand-parents(autre truc louche, les parents de Lily ont dû aussi succomber… parce que vu comme ils avaient l’air sympa on ne comprends pas pourquoi c’est pas eux qui prennent en charge le petit harry s’ils sont encore vivant.)

  2. Moi non plus j’aime pas ça (voir souffir Remus je veux dire). Je suis d’accord avec ton analyse, il avait une foi aveugle en Dumbledore et c’est sans doute un de ceux qui est le plus remué. Parce que Dumbledore est certainement le premier à lui laisser sa chance en l’acceptant dans son école comme élève d’abord et prof ensuite.

  3. Voilà voilé, j’ai commencé à lire les billets des autres membres de la SoSec Re-Reading HP. Commençant dans l’ordre de placement de Cachou pour ne pas faire de jaloux/ses.
    Cela me permet de voir l’existence (bah dis donc c’est pas trop tôt) des autres commentaires et commentateurs/trices et donc d’ouvrir l’esprit à des points de vues, bah, bien différents de moi.

    Je trouve que ton analyse est simple mais fine. Effectivement, l’expression « calme avant la tempête » est très appropriée. Chacun se rapprochant de l’autre pour vivre une vie normale condensée fait très cinéma. Je ne sais pas si moi-même, j’aurais agi ainsi. Je pense que je me prendrais la tête à trouver une soluce au problème.
    Cependant,Tu as soulevé un aspect qui m’est passé sous le nez : (presque tous) les parents des adultes du livre sont absents. Où sont-ils donc passés ? İls semblent avoir (presque) tous disparus – dans la première bataille contre Voldemort ?
    Merci pour la lecture. Et pour avoir fait ta connaissance.

Ajouter son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s