Tout est sous contrôle, Hugh Laurie

Pour faire très court, j’ai kiffé.

La première chose que j’ai envie de dire à celles (et ceux, on ne sait jamais, et le livre peut tout à fait convenir à un mec, j’en suis certaine) qui voudraient le lire, c’est Bewaaaare ! Le livre a beau être publié en France depuis 2009, en réalité, outre-manche, il est sorti en 1996. Alors, soit, c’est écrit dans le livre mais pas forcément à un endroit qu’on regarde, et c’est écrit dans les notes à mi-parcours, mais c’est quand même mieux de le savoir avant.
Critiquons au passage les traductions tardives, même si pour celle là ça s’explique plus facilement que pour la suite de La Fille de l’Alchimiste, qui est sortie en Allemagne en 2001 si mes souvenirs sont bons et toujours pas en France alors que le précédemment cité  a très bien marché.

Le style est particulier, du genre « immersion dans un cerveau », donc des fois, ça part un peu en sucette, et ça donne des chose dans le genre de quelqu’un qui raconte qu’il file quelqu’un d’autre et il passe devant un restau chinois et vous raconte à quel point le dernier chinois qu’il a mangé était mauvais et qu’il a eu une intoxication alimentaire et que l’infirmière aux urgences était bonne etc. Cet exemple est inventé de toute pièce, mais ça vous donne une idée. On aime ou on aime pas, moi j’ai aimé.

C’est une sorte de thriller un petit peu politico-machin, avec des trafiquants et des agents de la CIA. Y’a des flingues, y’a des noms de voitures, y’a Londres (mais pas que), et puis y’a l’humour de Hugh Laurie, celui que vous aimerez forcément si vous aimez Dr House. C’est mordant, cynique (j’insiste sur cynique, je n’ai pas écrit sarcastique, ce serait pas assez) et ça va vite (ça va vite, ça va trop vite, dirait Régis-Robert). On ne s’ennuie pas, même s’il y a des accalmies dans le rythme, des promenades avec des filles par exemples.

Ce livre est aussi totalement anti-manichéiste, et honnêtement à la fin, c’est limite trop, en tout cas à la première lecture. J’étais un peu paumée à un moment, donc heureusement que c’était la fin et qu’il n’y avait plus de rebondissements de ce côté là.

(Fichtre, je ne retrouve plus l’image du challenge abc ;o, je la mettrai plus tard)

7 réflexions sur “Tout est sous contrôle, Hugh Laurie

  1. Je l’ai lu l’année dernière, et j’avais adooooré !
    J’aime énormément le style totalement barré de Hugh Laurie! Dès les premières pages on se demande dans quoi on s’est embarqué avec ce type qui nous apprend comment casser le bras d’un type xD
    Et puis au final,on se rend vite compte que le plus intéressant dans le roman, ce n’est pas tant l’intrigue, mais plutôt le personnage à l’esprit vif et tordu qu’est Thomas Lang ^^

  2. C’est bizarre mais a lire ton commentaire on le trouve un peu péjoratif à coté de « j’ai kiffé » si si je t’assure. En tout cas tu l’as lu super vite dis-donc!
    Bon sinon, Netvibes me marque en nouveau des articles que j’ai lu trois fois donc ça me saoule et il m’enregistre trèèèès mal (autant dire pas du tout) les blogs que j’ajoute.. – –

  3. Je l’ai bien aimé. ça m’a agacé le fait qu’il a fallut attendre Dr House pour connaître l’existence de ce livre, en plus la sortie française avait eu le défaut de faire comme si le livre venait juste d’être écrit alors que ce n’était pas le cas. J’aime beaucoup Hugh Laurie, je le trouvais génial en parfait imbécile dans la vipère noire. J’ai lu ce livre en vo, l’année dernière, j’ai bien aimé le style.
    J’ai particulièrement aimé l’épisode du sifflet(ou de la bombe) anti-viol.

  4. c’est de la merde ce livre trop nul a chier g limpression ke c ke du dr house c de la merde avc ce ton sarcastique de nul c n’importe koi

    1. Comme je le disais, le livre est antérieur à l’existence du Dr House. Il se trouve que Hugh Laurie est sarcastique, il est anglais et ça leur arrive souvent. Si ce type d’humour ne te plaît pas, pas besoin de critiquer de cette manière assez primaire. Les gens qui font des choses que tu ne comprends pas ou auxquelles tu n’adhères pas ne sont pas forcément des nuls.
      Je te conseille « Les poilantes aventures de René le virus », c’est assez drôle et je ne me rappelle pas qu’il y ait beaucoup de sarcasmes ou de cynisme, ça devrait te plaire ;).

Ajouter son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s