Epic afternoon

Je vous situe un peu le contexte d’abord. Le plus important, c’est qu’un partiel d’une matière du genre qu’il faut réviser a lieu à 17h et que beaucoup ne le sentent pas bien du tout ;o. Une bonne partie de la classe a commencé à 14h, et un cours d’histoire de l’art n’est jamais très lourd pour le cerveau, surtout que là, c’était sur Van Gogh et Warhol. Ensuite, à 15h30, anglais, avec que des exposés, et c’est là que notre histoire commence.

Pendant que X fait son exposé (pas terrible) traduit par Google sur Hard Candy en mâchant son chewing-gum, je remarque un léger brouhaha sur la droite de la classe, vers les fenêtres, et quand je tourne la tête oh ! De la neige tourbillonnante !

Quelques minutes plus tard, quelque chose se passe avec l’un des deux néons qui marchent encore, je crois que l’un des tubes est décédé, ce qui fait 3 tubes pour une salle. Puis 5mn après, tout s’éteint.

Au bout d’un moment, la prof regarde s’il y a de la lumière dans le couloir, on a tellement un bon matos à l’IUT que quand des néons s’éteignent brusquement, personne ne s’affole. Bref, pas de lumière non plus dans le couloir, il est à peu près 16h30, il fait sombre.

Pas de panique, y’a quelques semaines, les hispanistes ont subi une panne d’électricité, ça s’est réglé assez vite. Mme P continue donc à nous parler, pas besoin de beaucoup de lumière pour ça. Puis elle nous fait sortir, un peu en avance mais involontairement.

Et là, on apprend que c’est une panne de quartier. Oui oui oui, une panne de quartier, sur le campus. On attend quand même un peu dans le couloir pour avoir des nouvelles de notre partiel, qui ne viennent pas. Soudain (et là j’exagère pas), une personne que je connais de vue mais que je ne connais pas hurle d’évacuer le bâtiment et de reculer. Là, je pense pas être la seule à avoir légèrement flippé, c’était quand même un peu inquiétant ;o. Une fois sortis, on entend parler d’odeur de gaz, de plastique brûlé, bon là perso, j’ai rien senti, je pense que c’était psychologique. Pour une fois que c’est pas moi qui ait des hallucinations olfactives ><.

Bref, on reste encore pour avoir des nouvelles, mais on continue d’entendre par ci par là qu’il faut s’éloigner du bâtiment, puis l’alarme incendie se déclenche, oui carrément, l’alarme incendie. Là on commence vraiment à s’interroger, d’autant plus qu’avec le vieux matos informatique qu’on a, un problème électrique peut causer d’autres problèmes, c’est tout à fait plausible. Bref, on finit par partir vers 17h (on dit au revoir à Vivi en lui promettant de mettre une belle gerbe sur sa tombe si elle meurt dans l’explosion de l’IUT), on voit déjà plein de voitures qui s’en vont de la fac. On prend le bus, et en passant devant la fac, fichtre, on aurait dit l’exode quoi. C’était beau. Tous ces étudiants migrant vers les parkings et les arrêts de bus… Je vous raconte pas comment le bus était blindé, je me suis dit qu’on allait bien avoir droit à un malaise avec tout ça, mais  non, personne n’est tombé dans les pommes.

Pour ceux que ça intéresse, ce partiel qui me faisait tellement peur que j’avais pas osé le réviser (ouais c’est ma logique), il serait a priori repoussé au mardi de la rentrée.
Vous savez, normalement dans ces cas-là, y’a toujours un clampin pour dire « oh non, ça saoule, j’avais vachement révisé, c’est abuser de le repousser autant » ? Le fayot de service, celui qui a des bonnes notes partout sauf en informatique (enfin la nôtre en tout cas, c’est une quiche en info, ça rassure)(la nôtre elle revient de LLCE Allemand pour tout vous dire, et elle a passé un semestre en Allemagne avant de venir à l’IUT). Et ben là, non. Personne. Tout le monde était soulagé.

EDIT: J’ai oublié de vous dire le fin mot de l’histoire.
Aux infos régionales, ils en parlé, en fait, il y a eu un incendie sur un câble à haute tension ;o.

2 réflexions sur “Epic afternoon

  1. vu l’exode et le gars qui a hurlé qu’il fallait évacué on aurait bien cru que sa allé exploser. Encore les lumières qui s’éteignent sa passe mais l’ambiance sombre avec juste le vert des sorties de secours allumé sa donné une certaine ambiance flippante sa faisait un peu: ‘c normale on est en Europe de l’est on a des coupures de courant ‘

    le plus flippant c de voir tout les profs se barraient la tu te dit ya un truc qui cloche sa faisait un peu on quitte le bateau vous vous prenez le radeau de la méduse ( ta compris la référence à Mme G) ^^

Ajouter son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s