Thorgal ou Oui, un homme en jupette peut être sexy

Amis du soir bonsoir ! 😀

Pour ce premier billet post présentation rien qu’à mouâh, j’aimerais vous parler d’une BD qui me tient particulièrement à cœur. En effet, en cette période de l’Avent, le fantôme de Scrooge Thorgal refait surface ; car depuis près de 20 ans (aaaah comme ça craint de dire ça !), c’est pour moi et tous mes cousin(e)s La BD de Noël, celle qu’on s’arrachait sous le sapin, chacun voulant connaître la fin avant l’autre… Mais trêve de souvenirs qui sentent la naphtaline… Pour ceux qui ne connaissent pas, qu’est donc Thorgal ?

Eh bien c’est une série de BD ayant aux commandes Jean Van Hamme (Largo Winch, XIII) au scénario (jusqu’au tome 29, Yves Sente ayant repris le flambeau depuis 2007) et Grzegorz Rosinski à l’illustration (au fil des tomes, on pourra voir son dessin s’affirmer, pour devenir très vite remarquable à mon goût).

L’histoire se passe au temps glorieux des Vikings, où le héros éponyme essaie de mener un vie calme et paisible auprès de sa dulcinée Aaricia et par la suite de leurs bambins. Seulement voilà, sans trop vous spoiler, sachez que Thorgal vient accidentellement d’un autre monde, ce qui irrite profondément les Dieux vikings. Qui ont donc décidé de lui mener la vie dure, parce qu’on ne leur fait pas, à eux.

Tout commence quand Leif Haraldson, chef viking, découvre lors d’une expédition en mer prise en pleine tempête une étrange embarcation abandonnée, contenant un nouveau-né qu’il adoptera et nommera Thorgal Aegirsson (pour Thor, Dieu de la foudre, et Aegir, dieu des mers). Mais à la mort de Leif, Gandalf-le-Fou, nouveau chef du clan, bannit Thorgal encore enfant, par peur de le voir un jour revendiquer le trône en tant que fils adoptif du chef légitime. Thorgal est pourtant totalement désintéressé par le pouvoir et souhaite juste vivre paisiblement. Solitaire, il trouve cependant du réconfort auprès de la fille de Gandalf, Aaricia, qui fugue autant que possible pour lui rendre visite et qu’un lien très particulier unit à lui.

En grandissant, Thorgal et Aaricia tombent (inévitablement) éperdument amoureux l’un de l’autre, contre la volonté du reste du clan (bien entendu). Pour vivre paisiblement leur amûûûûr interdit, nos Roméo et Juliette scandinaves décident donc de fuir les terres vikings, et (évidemment), ce n’est que le début des emm*rdes. ;o On pourra donc suivre nos deux tourtereaux puis toute la petite famille dans des aventures qui valent clairement le détour, sur fond de mythologie viking et dans une ambiance à la fois réaliste et onirique.

La saga Thorgal se découpe en cycles plus ou moins longs, entrecoupés d’aventures indépendantes, le tout centré sur un ou plusieurs des personnages principaux. Au fil des aventures, on en apprend beaucoup sur les origines étranges de Thorgal, le lien qui l’unit à Aaricia, et on rencontre toute une galerie d’individus plus ou moins complexes, tantôt adjuvants du couple, tantôt opposants, parfois un peu des deux… Mais en voici un peu plus sur les principaux protagonistes :

Thorgal, c’est donc un peu le Charles Ingalls des casqués à cornes (sauf qu’il ne porte pas de casque, lui ;o). Bref, il est grand, il est beau, il est fort, il est simple, il est noble de cœur et comme tout bon Sims qui se respecte il a une aspiration à la famille. Oui mais voilà, outre le fait qu’il porte la jupette comme personne, il est doué d’une force incroyable, et l’épée (ou l’arc) à la main, il taille le vilain comme moi je vous éplucherai une pomme de terre (nan c’est un mauvais exemple, je suis un danger public avec un ustensile de cuisine en main). Parce qu’en plus sachez-le bien, gentil il est, mais point trop le chauffer il ne faut !

Aaricia, elle, n’est pas une simple mère au foyer, même itinérante. Car déjà c’est une Princesse Viking, donc elle n’hésite pas à jouer de l’épée si on touche à son homme ou ses marmots (ou si on lui court trop sur le haricot aussi, car de blonde elle n’a que la couleur de cheveux ;o). L’évolution de son personnage est intéressante, passant de gentille-et-jolie-Princesse-blonde-aux-yeux-bleus à réelle femme d’action. Mais dès le début de la saga, on peut comprendre qu’elle n’est pas vraiment comme les autres, se démarquant par son caractère indépendant et sa volonté de choisir Thorgal, bélier galeux du troupeau.

Jolan est le fils ainé du couple, qui a hérité de pouvoirs ayant appartenus au peuple d’origine de Thorgal. Il peut contrôler les cellules composant chaque être vivant ou élément de l’univers, transformant la matière à son gré. Curieux, vif d’esprit et particulièrement éveillé, on sent très vite qu’il sera promis à un destin exceptionnel…

Louve est la fille cadette du couple, une gamine discrète et assez mystérieuse, qui a le pouvoir de parler aux animaux.

Kriss de Valnor… Aaaaaaah…. 😀  LA Super Morue de service. Thorgal sans Kriss de Valnor, c’est un peu La Petite Maison dans la Prairie sans les femelles Olson (et on va arrêter là la comparaison sinon vous allez vraiment croire que cette BD est gnangnan et platement manichéenne, ce qui n’est pas la cas). Perfide, vile et cruelle, Kriss de Valnor est une jeune femme extrêmement cupide et « arriviste » (pour autant qu’on puisse employer ce terme à cette époque) qui verra son destin se mélanger à celui de Thorgal… Mélange de Calimity Jane et d’Amanda Woodward (Melrose Place ;o), Kriss est une guerrière redoutable qui n’a peur de rien (ou presque, mais je ne vous spoilerai pas :p) et qui est prête à tout pour assouvir sa soif de pouvoir. Mais au cours de l’histoire, son personnage s’avèrera bien plus complexe et gagnera en profondeur, sinon on se marrerait moins.

Un aspect de la série également particulièrement plaisant est son côté délicieusement kitsch… Que ce soit par l’amour qui unit Thorgal et Aaricia face à « la cruauté des Dieux et des hommes » (terme ô combien récurrent au fil des tomes :D), le côté héros au grand cœur de Thorgal, mais aussi à travers le vocabulaire employé, notamment la façon dont se nomment les personnages (de « mon aimé(e) », « ma douce » pour les intimes, à « serpent » ou « vile chienne » pour les ennemis de toujours… 😀 ).

Le seul (gros 😦 ) bémol que je pourrais exprimer sur cette saga, c’est la fin du cycle Thorgal à proprement dire. En effet, jusqu’au tome 29 c’est Thorgal qui est au centre de l’intrigue, scénarisée par Jean Van Hamme ; mais dans les deux derniers « micro cycles » qu’il scénarisait (tome 24 et 25, et tome 26 à 29, appelés Cycle des Voyages et Cycle du Barbare), on le sent fatigué, et ainsi l’intrigue usée… On peut tristement voir là le « syndrome Ally McBeal » (1), la fin de la série se trainant lamentablement et ne ressemblant plus à son héros (on pourra alors parler de syndrome BtVS (2) dans ce cas ;o). Fort heureusement, le cycle Jolan (repris ainsi par Yves Sente au scénario) leur succède, mettant donc en scène les aventures de Jolan adolescent, qui lui, paraît très prometteur. 🙂

………..

(1) Fin des 90’s/début 00’s, Ally McBeal était une série novatrice dans le genre : sorte de comédie dramatique mettant en scène des trentenaires tous complètement farfelus dans un cabinet d’avocat, sur fond de Girl Power, de névroses et de marivaudage… La construction des épisodes sur un jeu de miroir entre les affaires traitées par le cabinet et la vie amoureuse des avocats est restée culte, et a été reprise maintes fois depuis dans diverses séries. Cependant, lors de la dernière saison, le créateur David E. Kelley désire passer à autre chose ; mais au lieu de clore dignement la série, il la bâcle totalement, avec une fin minable qui a traumatisé tous les adeptes d’Ally, laissant un goût amer à la série.

(2) Buffy the Vampire Slayer. La saison 7 de Buffy peut également être qualifiée de chaotique, l’héroïne et certains des protagonistes se voyant prendre des directions contraires à leur personnage, laissant les Buffy-addicts fort perplexes… Là encore, Joss Whedon, le créateur, avait souhaité mettre fin à la série 2 saisons auparavant, ce qu’il a d’ailleurs fait. Mais devant une vague de protestations sans précédent de fans devant les studios de la Fox, il a rempilé…

Moralité, on devrait peut-être laisser les créateurs achever leur série noblement, plutôt que de continuer à les harceler, ce dont il ne résulte jamais rien de bon.

………..

Sur ce je vous laisse, je pars manifester devant les studios de NBC Universal et ABC pour qu’ils reprennent la production de Lipstick Jungle et Pushing Daisies, parce qu’entre essayer de faire survivre une série moribonde et permettre l’épanouissement de nouvelles séries novatrices et/ou de qualité, y’a quand même une différence.

Sulfured Kisses,

Hazel.

13 réflexions sur “Thorgal ou Oui, un homme en jupette peut être sexy

  1. Rah oui mais carrément!! Quoi on me comprends pas??? Purée ça fait du bien de voir des gens qui connaissent Thorgal!!! Purée je suis cette Bd depuis pfiouuuuuuuuu de nombreuses années aussi (pas de chiffres, ça fâche). Mais comme elle est peu connue, j’en parle quasi pas!

    Et je trouve que tu as raison sur la fin…

    1. Aaaah ça fait plaisir ! Mais oui, jusqu’à présent j’ai entendu très peu de gens en parler, pourtant Rosinski/Van Hamme , c’est pas Pipo & Chico !
      Toi aussi tu as fait une dépression post-derniers tomes de Thorgal ? ;o Ça m’a au moins autant déconcertée que l’épilogue d’Harry Potter… Mais bon après avoir lu les 2 premiers tomes de Jolan, je me dis que tout n’est peut-être pas perdu…

  2. Mais mais… Ma caille… Non d’un petit bonhomme en mousse! Je savais pas que tu étais aussi une Thorgal addict! Et Miss P aussi 😄
    La vache on va pouvoir se faire des soirée bloody mary/Thorgal dans ce cas 😄

    1. Aaaaah ma Caille !!! Qui l’eut crû ?! Je ferai des coming out BDesque plus souvent ! 😀
      Pas de problème, je suis prête à disserter sur la vilénie de Kriss et les tribulations de la famille Aegirsson pendant des heures (surtout un Bloody à la main ;o) ! ;o

  3. Thorgaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaal. Je dois dire que le jour où mon père a acheté toute la collection pour 100 euros… je l’ai couvert de louanges!!!!
    je suis d’accord avec toi sur la fin du cycle Thorgal qui est un peu dommage. par exemple, j’ai plus d’attachement pour Louve que pour Jolan.
    Quant à la dernière apparition de Kriss de Valnor, on peut dire qu’elle m’a profondément dégoutée….. snif
    Je crois que le pire, c’est qu’il faut commencer par les derniers pour abonner quelqu’un au monde de Thorgal parce que les premiers sont un peu défraichis au niveau du style lol. Alors que dans les suivants il y a tant de détails! Comme la barbe de Thorgal qui pousse au fil du tome… Ca peut paraître bête mais beaucoup d’hauteurs oublient que les hommes ont une pilosité…

    1. Yeaaaaah une autre Thorgal addict !!! 😀

      J’ai également beaucoup d’attachement pour Louve, mais je me dis qu’on n’a sûrement pas fini de voir son personnage, ne serait-ce que parce qu’Aniel va avoir un rôle important à jouer… La famille de Jolan va donc devoir repasser au premier plan à un moment ou un autre !

      Quant à Kriss *Attention Spoileeeeeer*, elle méritait un meilleur hommage oui, même si j’ai trouvé que la façon dont elle passe l’arme à gauche lui faisait honneur…

      Mais ce que tu dis sur les premiers tomes est tout à fait juste ! Le départ est un peu gnan-gnan, peu servi par un dessin assez… défraichi, exactement. Mais on oublie facilement que les premiers tomes ont vu le jour il y a plus de 30 ans ! Je pense cependant que dès le quatrième tome avec le Cycle de Brek Zarith, on entre bien dans l’univers de Thorgal, et le dessin commence à être vraiment intéressant.

      1. Oui, c’est vrai que Thorgal fait parti des rares BD où le style graphique et scénarisée évolue trés vite et dans le sans positif. ^^

  4. Ah non mais quand vous voulez une soirée Thorgal Heu les bloody j’en ai jamais bu mais pourquoi pas 😄

    Comme quoi au final beaucoup connaissent mais peu en parle 😄

    1. Bloody, mojito, qu’importe ! C’est quand vous voulez itou, on boira à la santé des vikings (prétexte, prétexte ;o) ! 😀

      Ben oui, à croire que c’est tabou d’aimer la bonne vieille BD, comme si on avouait être fan de Philippe Risoli ou de Demis Roussos. ;o

  5. OMG Thorgal mon amour! J’ai découvert ça il y a 12 ou 13 ans et j’ai jamais lâché. J’aime trop, malgré les côtés kitsch, et puis Thorgal il est génial. ^^ J’ai un peu de mal avec les aventures de Jolan celà dit, je ne sais pas pourquoi (peut-être parce qu’il est blond et n’a pas de barbe? Sauf quand on le voit un peu dans le futur mais bon, ça compte pas vraiment).
    J’ai bien envie de les re-re-re-relire encore une fois! =D
    La référence aux Sims est géniale! 😉

    1. Merci ! 🙂

      Hihi… J’étais aussi In loooove de Thorgal quand j’étais gamine… LE grand brun mal rasé, qui ferait passer tout preux chevalier pour un piètre guignol ; le mec dont on a cassé le moule quoi… ;o
      Mais j’ai ensuite transféré sur Jolan, blond et imberbe certes, mais 1) Thorgal/Aaricia sont vraiment parfaits, je me voyais mal rivaliser avec elle du haut de mes 10 ans, pis Aaricia je l’adorais.
      2) Jolan a quand même hérité des qualités de ses parents, et justement dans le futur, on voit qu’il a du potentiel. 😀

      Enfin bon, je le répète mais j’ai foi en Jolan pour les prochaines aventures, ça part sur un souffle nouveau sans pour autant couper avec la mythologie et la galerie de personnages des Thorgal… J’espère juste que tout ça ne va pas retomber comme un gros soufflé.

      1. Oh que oui! C’est bien pour ça que j’ai autant d’appréhension quand il y en a un qui sort. Celui que je relis sans cesse c’est les archers où Kriis arrive. ^^ Et alinoé je le trouve super aussi, c’est fou ce qu’un enfant de l’âge de Jolan peut-être dangereux. Des fois je me dit qu’Aricia est une mère aux nerfs d’acier!!!

        1. Alinoé est un de mes tomes préférés et malgré tout une de mes plus grandes frayeurs! 😄
          Je vais peut-être retenter l’aventure avec Jolan alors. 😉 Ce genre d’ambiance me manque trop, j’adore les mythologies en général. Et j’ai appris à apprécier la mythologie nordique avec des BDs.
          Prochain tour à la bibliothèque, j’y pense. =D

Ajouter son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s