La Fille de l’Alchimiste

de Kai Meyer

L’intrigue :

Gillian doit obéir, une dernière fois. Ou peut-être pas, finalement…

Fin du XIXéme siècle. Orphelin, Christopher vient d’être adopté par Charlotte, dont le mari est alchimiste, et il arrive dans le château familial, sur une petite île de la Baltique. Charlotte a trois enfants : Aura (17 ans), qui est tout de suite désagréable envers son nouveau frère, Sylvette (8 ans je crois), avec qui Christopher arrive à nouer une relation importante, et Daniel (18 ans), lui aussi adopté. Nestor, le père, reste cloîtré dans son laboratoire depuis des années, ce qui pousse Christopher à vouloir le connaître et à en savoir plus. C’est là-bas qu’il sera témoin d’une terrible scène qui va bouleverser sa vie, et rapidement celles des autres habitants du château, qui ont tous leurs secrets bien évidemment.

Mon avis :

Ill. Marc Simonetti

J’ai beaucoup aimé. Pas dans le genre coup de foudre, mais même sans ça, la construction fait qu’on ne tarde pas à ne plus vouloir lâcher le livre. Il est écrit sous trois points de vue différents : celui de Christopher (avec qui je n’ai absolument pas accroché), celui d’Aura et celui de Gillian.
Christopher est un peu spécial. C’est pas le gamin typique sorti de l’orphelinat, c’est presque un détail dans l’histoire, un détail constructeur de sa personnalité sans doute, mais un détail quand même. Il est extrêmement curieux et relativement courageux et ce mélange va le conduire à (ne pas) faire certaines choses, à l’inverse de quelqu’un de… normal, disons.

Aura… Le personnage d’Aura est proche du coup de maître. C’est une adolescente intelligente et qui a des c*******, pourtant on ne tombe pas dans le cliché du genre, je trouve. Y’a seulement une scène qui m’a un peu donné cette impression (scène dont je ne me souviens pas d’ailleurs, goldfish rules). On sent très vite son attachement à Daniel (que j’aurais aimé mieux connaître, soit dit en passant). C’est avec elle que l’on fait un bond de 7 ans dans le futur (enfin…, elle ne fait pas un bond elle, elle a vécu 7 ans ;o, pas de Tardis à l’horizon  et pas de Vortex non plus xD). Dans cette deuxième partie, elle apparaît encore plus clairement comme l’héroïne du roman. Une deuxième partie qui apporte son lot de surprises… Vous savez, ce genre de choses qu’on devine, mais pas 300 pages avant, seulement une dizaine, voire moins. On est donc surpris quand on devine, et on l’est encore un peu quand ça se vérifie. Et il y a aussi des choses inattendues, enfin pour moi en tout cas.
Quant à Gillian, je ne sais pas trop quoi en dire sans trop dévoiler… Pendant longtemps, il n’est jamais vraiment ni là où on l’attend, ni qui on croit. Je ne vais pas vous cacher qu’il est hermaphrodite, puisqu’on le comprend dans les premières pages où il apparaît.

J’aime beaucoup le fait que ce roman ne soit absolument pas manichéen. C’est à un point où ça pourrait même en déranger certaines, rapport à Lysander et à Nestor. Mêmes les traîtres aussi, on arrive à les comprendre. Ce qui est rare ;o me concernant. Au delà des traîtres, il y a évidemment un Grand Méchant, à savoir Lysander. Mais les choses sont plus compliquées qu’elles n’y paraissent, ce qu’on apprend dès le chapitre 4. Ensuite elles sont encore plus compliquées.

Au bout d’un moment, l’histoire prend une tournure qui fait penser au Da Vinci Code, mais sans pour autant cracher sur ce faaaameux livre, je déclare sans hésitation préférer La Fille de l’Alchimiste. Pas de Graal ici, mais l’enjeu est quand même l’immortalité, c’est pas rien. D’ailleurs la notion d’immortalité est intéressante, presque réaliste.

Ill. de Dieter Jüdt

Je conseille donc ce livre avec ferveur, tout en précisant que je ne le mettrais pas dans des mains qui ont moins de 13 ou 14 ans d’existence (je vous dis ça au cas ou vous voudriez l’offrir). Je le considère comme un très bon roman pour ados et jeunes adultes. Pour finir, je sais que je l’ai déjà dit, mais qu’est-ce que j’aime cette couverture, de Simonetti !

Ajouter son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s