week-end Anti-Twilight

J’ai trouvé ça sur un blog, ça date du mois de janvier :

Reporter: Your character kinda freaked me out a bit.

Robert Pattinson: Oh Really?

Reporter: I loved him, but at the same time he’s kinda like domineering and a bit of stalker and controlling.

Pattinson: Absolutely! No one seems to see that.

The reporter goes on about his character and about the throngs of teenage girls throwing the underwear at him. He delves deeper into the vampire character and admits he is scary.

Pattinson: It’s weird. But girls always like that. It’s like Edward. If Edward was not a fictional character and if you just met him in reality, you know he’s one of those guys who’d be like an axe murderer. He’s like ultra polite and really formal. ‘Let me open the door let me carry the bags!’ Literally, like you could tell that he would just freak out one day and shoot someone.

J’ai trouvé ça parce que je voulais retrouver ce que j’avais posté une fois pour me faire une belle signature sur mon forum (dont une bonne part de moi a honte, mais dont l’autre partie a presque besoin xD), mais il semblerait que ce soit sur H&F, donc je vais aller fouiner de ce pas et retrouver cet article:D.

Pour libérer de la place dans mes onglets, je vais mettre dès à présent un lien vers un article de l’année dernière, où SMeyer réagit aux réactions négatives des lecteurs, notamment le fameux « Don’t burn your copies of the book — RETURN THEM ». Y’a du lourd, ça mériterait un article de blog à lui tout seul. Et ça explique des choses aussi. J’adore le passage où, face à l’argument indéniable selon lequel Bella va bien mais n’a fait aucun sacrifice majeur, elle prétend que cette dernière a travaillé dur pour ça… Je voudrais savoir QUAND. Avant ça, elle dit en gros que c’est tellement monté en puissance autour de son truc, qu’elle n’avait aucun moyen d’être à la hauteur (moi c’est ce que je comprends en tout cas) et qu’aucun livre n’avait à faire face à ça. Là je dis LOL, et les Harry Potter ? Depuis le tome… 4 je pense, JKR avait une p*tain de pression, non ? Et pourtant y’a que l’épilogue qui sucks un peu, elle n’a absolument pas gâché tout le reste (qui dans le cas de SMeyer n’était déjà pas extraordinaire). Ensuite elle dit que du coup elle s’en doutait [qu’il y allait y avoir des réactions négatives] mais que ça faisait mal quand même. Une part de moi compatit, sincèrement, paradoxalement la même part qui se dit que si elle peut a) être publiée ; b) avoir autant de succès, alors moi je peux ptet arriver à faire quelque chose. Je me suis souvent comparée à SMeyer, c’est la seule « auteure » avec qui j’ai fait ça. C’est assez parlant en soi mais peu importe, quand j’ai commencé à me dire en lisant Breaking Dawn que c’était tellement énorme et répétitif que ça me faisait penser à une fanfic, forcément ça m’a fait m’interroger sur ce que MOI j’écrivais comme fanfic. Et là, wouaouh, révélation (c’est le cas de le dire), j’ai beau avoir un style qui laisse probablement à désirer et d’autres défauts, mais ma première héroïne a sacrément morflé dans la vie. Comme Bella, elle est vivante à la fin (et encore, à la base c’était pas le cas), mais pour le coup elle en a fait des sacrifices, ou plutôt, elle les a subis.
On arrive donc à ce que je reproche à SMeyer. Elle n’a pas eu le cran (et là je reste bienséante voyez-vous, mais uniquement pcq je n’arrivais pas à me décider sur « où mettre l’étoile ») de faire réellement souffrir qui que ce soit. Que ce soit Bella, Edward ou Jacob, ce ne sont « que » des grosses déprimes d’ados. Ce qui est gênant, c’est que ce ne sont pas juste des ados, quoique Bella, si. Mais Edward, merde, c’est plus un ado depuis un bail. So here we are. SMeyer n’a pas ce qu’il faut pour écrire une bonne histoire de vampire. Ni même une bonne romance.

Ce qui me ramène à autre chose dans ses propos. Elle dit qu’elle avait laissé des indices sur le fait que ce serait une happy end. BIIIIIP ! FATAL ERROR – FATAL ERROR ! Laisser des indices sur une happy end… My God… Je crois que je saisis enfin l’ampleur de l’atrocité. Et surtout la base du problème. Des indices, c’est clair qu’elle en a laissé. Partout. Sans arrêt. Mais premièrement, personnellement, lectrice innocente, même si j’ai souvent deviné, je me disais que non, elle ne pouvait pas avoir écrit ça, c’était trop facile, trop gros, trop ceci, trop cela. Je ne me suis pas trompée une seule fois, pourtant quand je lis, je suis nulle pour deviner. Et en plus je n’aime pas les happy ends totales. J’en ai eu pour mon grade, mais sévère. Je m’en suis pas remise, comme vous voyez. J’ai jamais rien lu d’aussi frustrant. Deuxièmement, laisser des indices (aussi gros que ça, entendons-nous, des trucs subtils, d’accord) ne fait pas partie d’un vrai travail d’écriture pour moi. Là encore, c’est la facilité, elle sait ce qui va se passer puisqu’elle l’écrit, mais quoi ? Elle ne fait pas l’effort de se mettre à la place du lecteur ? Elle ne fait pas l’effort de contenir ce qu’elle sait ? Elle ne fait pas l’effort de regarder le dictionnaire à la page « distiller » ? Où est le plaisir là-dedans pour nous, lecteurs ? C’est comme d’écouter à une porte alors qu’elle est ouverte. On ne le fait pas parce que ça ne sert à rien. Et là on le sait à l’avance. Pas avec un livre. Quand en plus je regarde les « critiques » des Twilighteuses, j’ai l’impression que le SEUL intérêt de la chose, c’est de fantasmer sur les persos mâles. Je mets au défi quiconque passera ici (et aura lu l’article jusque là) de me donner un argument valable sur la qualité de Twilight and co.

Voir les groupies n’arrange rien, voir tout le monde lire ces bouquins n’arrange rien, depuis tout ce temps, ma colère s’abreuve de ce succès démentiel, au sens propre. Presque un an. Et puisqu’il faut bien en passer par là, le fait que Robert Pattinson soit connu pour ce rôle me partage entre l’incompréhension et l’agacement profond. Très profond. Parce que voyons les choses en face, globalement il y a : Les Twilighteuses, dont 75% sont amoureuses de « Robward » (ça dit bien ce que ça veut dire), et de l’autre il y a les gens qui n’ont pas vu le film, ou qui l’ont vu pour on ne sait quelle raison et qui trouvent que c’est de la merde. Parmi ceux-là, il y a une quantité apparemment non négligeable de clampins qui pensent pouvoir juger un acteur (et une actrice d’ailleurs, parce que pour Kristen Stewart, c’est le même combat) sur UN rôle, rôle qu’il a choisi pour l’actrice avec qui il allait jouer (c’était une première, j’espère que ça lui aura donné une leçon ;o xD). Il a joué un personnage qu’il ne voyait pas du tout de la même manière que sa créatrice, et je pense qu’il a joué son truc en second degré, moi c’est ce que j’ai ressenti devant le film. Bref, régulièrement, en lisant des « infos » sur le Pattz, en allant sur Allociné, etc., je trouve un c*n qui se permet de dire que Twilight c’est de la merde et que donc Robert Pattinson est un nul (le lien logique est rarement aussi clairement exprimée, mais on voit bien l’idée). Souvent, ils n’ont même pas vu Twilight, très souvent, ils n’ont pas vu Harry Potter et la Coupe de Feu, et presque à tous les coups, ils n’ont vu aucun de ses autres films. F*ck ! Si y’a bien un truc que je peux pas supporter c’est de critiquer sans savoir, et c’est bien pour ça que je me permets de critiquer Twilight. J’ai enduré quatre livres (bon un seul, les autres je ne les ai pas endurés) et un film, j’ai le droit d’exprimer tout le mal que j’en pense. Je dis ça parce que pour une fois je n’ai pas censuré le mot Twilight, donc vivent les requêtes des moteurs de recherche qui vont me ramener de la belette :roll:. Car la belette est agressive (voyez comme moi-même je défends becs et ongles mon Craquos en chef, alors si vous n’avez jamais été témoin de l’agressivité d’une Twilighteuse, laissez-moi vous dire que ça peut être violent, mais toutefois hilarant, bien que triste, rapport à l’humanité et à son avenir tout ça tout ça).

Et je viens de me rendre compte que j’ai supprimé mon ancien blog. Damn. Je vais devoir retrouver ce truc de mémoire. Le problème est que je ne me souviens pas des détails à part « stalker » et « controlling », sauf que le mot « stalker » est devenu super à la mode « tro kikoolol, stalker d’amour etc »… But seriously… It’s becoming long. I’ll do another post about how much Rob (and Kristen) love Twilight :D. Hehe.

AND FOR DRACULA’S SAKE, VAMPS DON’T SPARKLE !

(Now I’m thinking of it, maybe she misassociated « vampire » with « stalker » instead of Stoker. Silly Stephenie.)

(HAHAHA, je rentre mes tags, et en rentrant Stephenie Meyer, l’aide intuitive m’a proposé « juste pour rire », admirez comme je suis en phase avec mon blog.)

4 réflexions sur “week-end Anti-Twilight

  1. bah tu sais quoi ce que tu ressent pour la toute nouvelle popularité de Twilight je le ressent pour K Stewart. C’est des supers acteurs et il a fallu que ce soit la daube du siècle qui les révèle alors qu’ils avaient fait de super films avant -_-‘

    Saloperie de box office de mes deux ;o

  2. Perso, vu ce que j’ai pensé de la réalisation du film, j’ai tendance à beaucoup plus blamer la direction d’acteur que les acteurs en eux-mêmes. Cela dit je trouve quand même que les deux acteurs principaux sont très mauvais dans ce film. Maintenant, j’avais vu Pattinson dans HP et j’avais trouvé très bien, donc si j’ai l’occasion de le voir dans autre chose, j’irai je pense sans préjugés (enfin je prierai juste pour qu’il n’ait pas de paillettes XD).
    A part ça je pense que le gros problème des bouquins, c’est qu’ils n’auraient jamais du avoir autant de succès… mais le fantasme a marché à fond sur les fillettes de 12 ans et ça s’est répandu… j’avoue j’ai lu les quatre, je n’ai pas détesté, j’ai trouvé ça distrayant, et Edward, plutôt que de me faire rêver, m’a beaucoup fait rire (mon Dieu qu’il doit être chiant au quotidien…). Et je suis passée à autre chose.
    Bref ^^

    1. Pour ma part j’irai même jusqu’à dire que j’en veux à la direction d’acteurs. Parce que sans dire que ce sont des acteurs exceptionnels (sans dire le contraire non plus, mais je me sens pas apte à juger ça), ils sont bons. Et y’a déjà eu des adaptations de livres pas extraordinaires qui ont fait de très bon films, ils auraient pu le faire, même sans gros budget. D’ailleurs ils auraient pu faire des économies sur le maquillage et les effets spéciaux tout pourris (je suis sûre qu’avec un spray à paillettes, un vrai, ce serait mieux passé à l’écran). C’est décevant, quoi.

Ajouter son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s