Holiday go lightly…

Je suis de retour ! Pour vous jouer un mauvais tour ! (Je crois que c’est vraiment, vraiment foutu, jamais plus je ne pourrai dire "je suis de retour" sans penser à la Team Rocket…)

Après un petit séjour à Paris bien rempli et un petit séjour chez les grand-parents très peu rempli, me voici de retour, avec 150 mails et 98 notifs FB sur les bras, lol. Voilà ce que c’est de partir pendant une semaine.

Que dire du séjour à Paris ? Ooowaaaah ! Et bien voici le programme (on appelle encore ça un programme quand c’est passé ?) :
Dès le jeudi soir, petit resto aveyronnais très sympatoche, où j’ai goûté de l’aligot dans l’assiette de Melle V (j’ai aussi partagé des pommes de terre avec Nonore mais Galy était trop loin, je ne pouvais rien faire). On a bien rigolé :D, et si jamais un Adrien passe par là, je suis navrée pour lui. En tant que VIP, nous avons eu droit à des profiteroles au dessert, et comme vous ne le savez pas, je ne résiste jamais, JAMAIS, à des profiteroles, même quand j’ai commandé une mousse au chocolat. Et je n’ai point été déçue, elles étaient fort goûteuses.

Le vendredi, nous avons visité l’exposition Sous l’empire des Crinolines, au Palais Galliera, c’était très très bien, dommage qu’on n’ait pas le droit de prendre des photos, même sans le flash cependant vous pouvez en voir quelques une ici). Trois parties : Tout d’abord les bals, avec les robes les plus somptueuses et leurs accessoires indispensables ; puis la vie de tous les jours (mais pas celle de tout le monde évidemment), avec ses différentes tenues, de bain etc ; puis le commerce des tissus et bijoux. Pour revenir au désordre habituel de ce blog, ma robe préférée était une robe en taffetas de soie violette, à moins que ce ne soit la rayée rouge et noir du début, ou encore celle dont seule la jupe était rayée, de noir et de gris… On a aussi vu des châles, des éventails, des carnets de bal, des chaussures très très étroites, une tenue de bain, de très beaux bijoux "à paillettes" dixit un gamin, mais c’était des diamants, des plans de l’exposition universelle de 1857 si je me rappelle bien, et beaucoup de choses. L’exposition dure jusqu’au 26 avril et si vous voulez en savoir plus, je vous conseille ce lien, description illustrée de l’exposition (avec ma robe violette préférée :D). Bref, après ceci et une visite au Virgin des Champs et – attention la classe ultime – au McDo des Champs xD (dans l’ordre inverse), nous avons bu et regardé des films de filles. Breakfast at Tiffany’s, Le Journal de Bridget Jones, et entre les deux, le début de Le temps d’un été, film ô combien énigmatique que nous n’avons pas regardé en entier malgré un casting intéressant. Mais c’était encore plus soirée de filles que ça ! J’ai également eu droit aux masques facial et capillaire, eh oui, comme quoi, il faut tout essayer (ou presque)(mais bon là comme vous le voyez, je suis toujours vivante et je serais même partante pour recommencer).

Le samedi, récupération de la joyeuse luronne qui nous manquait, Anne O’Nymous, et direction la Monnaie de Paris, pour la rétrospective David LaChapelle. Relativement génial pour une novice comme moi. Mais après discussion, c’est indéniable, c’est trop court et vraiment pas assez pédagogique, j’ai pas appris grand chose sur son travail, et c’était pas pendant l’expo. On peut dire que ça la fout mal pour une "rétrospective"… Le point positif, c’est que ça donne envie de voir plus de choses. Un petit coup de coeur cependant (pas au sens artistique) pour la photo intitulée "Hi Bitch, Bye Bitch" :D, je vous laisse gogoliser ça si vous êtes curieux. (Très dur, le choix de l’illustration, Collapse in the Garden). Nous avons ensuite rejoint d’autres gens sympas comme nous, dont Logorrhée, et on a mangé mexicain, et ça c’est bien aussi.

Le dimanche, récupération de Petite Etoile, puis après un brunch au Starbucks Coffee , direction WH Smith, le temple. Sauf que je n’avais pas d’argent et c’est bien ballaud. Je ne peux pas sans cesse profiter de la gentillesse de ma Galinette. Mais c’était quand même très bien ! Et pour finir, le clou de girofle de la journée, le Musée d’Orsay. Lieu où j’ai tenté de faire des photos originales, j’espère que je progresse vaguement dans le domaine, mais il est clair que je suis plus à l’aise avec un stylo qu’avec un appareil. Tout ça pour dire que je n’ai pas pris d’oeuvres en photo, huhu.


 

Je vous raconterai le reste de la semaine un peu plus tard, bien qu’il consiste surtout en compte-rendu de lecture 😀 huhu.

Une réflexion sur “Holiday go lightly…

Ajouter son grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s